Le coup de coeur du mois

Le coup de coeur du mois

Par CATHERINE LABIA, publié le vendredi 3 juillet 2015 13:48 - Mis à jour le lundi 21 juin 2021 12:51

* Mai 2021

La goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino  

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l'étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l'hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu'autoritaire.

Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c'est à la fois vouloir survivre et accepter l'idée de mourir.

 

Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l'histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l'ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.

 

* Avril 2021 : Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin

https://vernant.mon-ent-occitanie.fr/espace-c-d-i-/coup-de-coeur-de-nathalie-aesh-41198.htm?URL_BLOG_FILTRE=%237663

 

*Mars 2021 : Les filles du Nord de Mélody Gornet

Madison a choisi de partir étudier en Ecosse, pour fuir un passé qui la hante. Le Nord en plein coeur de l'hiver, le froid, le brouillard, les pubs animés, les souterrains hantés d'Edimbourg, les auberges de jeunesse et la rencontre avec Fern et Arbor l'aideront peu à peu à guérir. Et peut-être à oser vivre ?

Le 2ème roman d'une jeune autrice de notre région, à lire absolument !

 

* Février 2021 :

Nickel Boys de Colson  Whitehead  

                 Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis   prend très à coeur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l'université pour y faire de brillantes études, il voit s'évanouir ses rêves d'avenir lorsque, à la suite d'une erreur judiciaire, on l'envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s'engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu'il s'agit en réalité d'un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d'amitié. Mais l'idéalisme de l'un et le scepticisme de l'autre auront des conséquences déchirantes.                

 

 

* Janvier 2021 : Le bal des folles de Victoria Mas

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles - d'un côté les idiotes et les épileptiques ; de l'autre les hystériques, les folles et les maniaques - ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

 

 * Décembre 2020 :

La ballade de Lila K. de Blandine Le Callet est une pépite tant par la valeur de son histoire que la transmission des émotions.

C'est un roman d'anticipation à suspens sur un monde hyper-surveillé à la Big Brother où une jeune femme raconte son histoire.

Un jour, des hommes en noir l'ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l'a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d'un univers étrangement décalé, aseptisé, où les livres n'ont plus droit de cité…

Peggy Lagorce

 

* Novembre 2020

Hôtel Castellana de Ruta Sepetys 

    Madrid, été 1957.
Passionné de photographie, Daniel Matheson, 18 ans, découvre l'Espagne à travers l'objectif de son appareil photo . Il loge au quartier général de la haute société américaine: l'hôtel Castellana, où travaille la mystérieuse Ana Torres Moreno. À mesure qu'ils se rapprochent, Ana lui révèle un pays où la dictature fait régner la peur et l'oppression, hanté par de terribles secrets...

Un roman mêlant romance, aventure, drame politique et historique

 

 

* Mars 2020 :

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

Prix Goncourt 2019

Un roman touchant !

Qu'est-il arrivé à ce fils de pasteur pour être amené à partager son quotidien et sa cellule avec un Hells Angels qui ne rêve que d'une chose, c'est de couper en deux tout humain qui se met en travers de son chemin?

C'est l'histoire d'une vie, celle de Paul Hansen, emprisonné à Montréal, qui déroule ses souvenirs des années 1950 aux années 2000, du Toulouse de sa mère au Danemark natal de son père, en passant par le Canada.

Un livre rempli d'humanité...

 

* février 2020 : Un peu plus près des étoiles de Rachel Corenblit

Un roman poignant !

Rémi, un ado solitaire traîne dans les les hôpitaux psychiatriques où il loge avec son père, médecin itinérant. Il arrive dans un nouvel établissement, spécialisé dans les accidentés, et va faire la rencontre de jeunes abimés par la vie.

Vous ne regarderez plus le gens de la même façon...

 

 

 

* Janvier 2020 : 

Le cercle   de Dave Eggers  (paru en 2017)

Mae Holland est embauchée par Le Cercle. Ce géant d'Internet relie e-mails, réseaux sociaux et transaction bancaires dans un système universel prônant la civilité et la transparence qui met en péril la liberté de chacun.

 

 

 

* Décembre 2019 :  Le retour à la terre      6. Les métamorphoses

de Manu Larcenet et  Jean-Yves Ferri

Manu est sur  la BD "Blast" et va avoir un deuxième enfant : il nous livre ses états d'âme d'artiste avec humour et dérision.

 

 

 

 

Le coup de cœur du mois de Novembre 2019 : Grossir le ciel de Franck Bouysse

Au fin fond des Cévennes, Gus et Abel sont des paysans taiseux devenus amis un peu par défaut, pour les bras et pour les verres. Un jour, l'abbé Pierre disparaît, et tout bascule : Abel change, des événements inhabituels se produisent, des visites inopportunes se répètent. Rien de palpitant ? Au contraire : un suspense surprenant et rare !

 

 

 

 

 

Le coup de coeur du mois (octobre 2019) : Need de Joëlle Charbonneau

Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur Need, un nouveau réseau social qui leur promet de répondre à leurs besoins sous couvert d'un total anonymat, quels que soient ces besoins... Et quelles qu'en soient les conséquences. Car, c'est bien connu, on n'a rien sans rien. Et si au départ la contrepartie semble dérisoire, il y a bientôt des morts dans la petite communauté...

 

 

 

Le coup de coeur du mois (septembre  2019 ) : Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message

    C'est notre monde, à quelques détails près, celui-ci notamment : les hommes  ne sont plus maîtres et possesseurs de la nature. De nouveaux venus leur font connaître le sort qu'ils réservaient auparavant aux animaux : élevages intentifs pour produire des hommes à viande, hommes réduits au rôle d'animaux de compagnie

     Malo et Iris mènent ensemble une vie frappée d'interdit par ces barrières qui séparent les espèces. Alors qu'elle est blessée, en attente d'une opération, il n'a devant lui que quelques jours pour tenter de la sauver.

 

 

Le coup de coeur du mois (mai 2015) : No et moi de Delphine de Vigan 

Lou a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle.

 

 

Le coup de coeur du mois (avril 2015) : Pas pleurer  de Lydie Salvayre

Prix Goncourt 2014 - A noter: l'auteur a grandi à Auterive !

Résumé : Deux voix entrelacées : elle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l'Eglise catholique. Et celle de Montse qui 70 ans après, a tout gommé de sa mémoire, sauf les jours radieux de l'insurrection libertaire que l'adolescente qu'elle était a vécu dans l'allégresse.

 

 

Le coup de coeur du mois (mars 2015) : Qui es-tu Alaska ? de John Green (USA)

Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska, troublante, insaisissable, insoumise et fascinante.
Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après...

 

 

 

- Le coup de coeur du mois (février 2015) : Cristallisation secrète de Yôko Ogawa (Japon)

histoire troublante d'un monde voué à disparaître

Résumé : L'île où se déroule cette histoire est depuis toujours soumise à un étrange phénomène : les choses et les êtres sont promis à une sorte d'effacement diaboliquement orchestré. Quand un matin les oiseaux disparaissent, la jeune narratrice ne s'épanche pas sur l'événement, le souvenir du chant d'un oiseau s'étant déjà évanoui de sa mémoire. Après les animaux, les roses, les photographies, les calendriers et les livres, les humains semblent touchés : une partie de leur corps va les abandonner. En ces lieux demeurent pourtant de singuliers personnages. Habités de souvenirs, en proie à la nostalgie, ces êtres sont en danger. Traqués par les chasseurs de mémoires, ils font l'objet de rafles terrifiantes...

 

- Le coup de coeur du mois (janvier 2015) Pierre contre ciseaux d'Inès Garland, un très beau roman d'apprentissage sur fond de dictature Argentine.

Alma habite à Buenos Aires. Chaque week-end, elle retrouve Carmen et Marito dans une île du delta mais le coup d'État du 24 mars 1976 les sépare. Plus tard, Révoltée et amoureuse de Marito, Alma se dégage de la gangue familiale, de son égoïsme de nantis, découvre la lutte sociale, mais aussi le visage hideux de la violence politique.
Catégories
  • A la une